Comment choisir un bol tibétain fait main ?

Le bol tibétain fait main est une forme distinctive de cloche retournée que l’on fait murmurer à l’aide d’un maillet. Ils ont été initialement utilisés comme instrument traditionnel par les écoles bouddhistes mahayana et tantriques. Essentiellement, on les trouve dans les régions himalayennes (Tibet, Népal, Bhoutan, Ladakh…) et dans le nord de l’Inde. Mais leur usage est répandu dans de nombreuses régions d’influence bouddhiste.

Quels sont les critères à considérer avant l’achat d’un bol tibétain ?

Comment choisir un bol tibétain De nos jours, beaucoup de personnes apprend à utiliser les bols chantants tibétains et souhaitent les utiliser comme instrument thérapeutique et de méditation. Pour bien choisir votre bol, il faut faire attention aux critères suivants :

1. La qualité du bol :

Examinez l’aspect et le son d’un bon bol tibétain. Rares sont les spécialistes qui savent faire la différence. Il est souvent impossible de dater réellement un bol. Il vaut mieux acheter un bol fait main neuf de très bonne qualité plutôt que de se risquer dans des bols aux dénominations attrayantes mais impossible à vérifier.

2. L’utilisation du bol tibétain:

En quoi utiliserez-vous votre bol? Méditation, thérapie, concerts, etc. Les réponses à cette question vont impacter vos choix. Il est essentiel de savoir à quoi le bol tibétain vous servira avant de l’acquérir.

3. Notes et vibrations du bol :

Un bol tibétain fait main doit vibrer et tenir la note plutôt longtemps lorsqu’on le frappe, produisant ainsi plusieurs variations de sons et d’harmoniques. Si la vibration et le volume d’un bol se disparaissent rapidement, il est de piètre qualité. Il faut toujours jouer un bol avec la partie rembourrée d’un bâton plutôt qu’avec le bois afin de produire un son doux et étendu. Lorsque vous faites « chanter » le bol il y a plusieurs choses à considérer. Lorsque vous entendez le son d’un bol, entendez votre corps, ressentez ses vibrations et les sensations. Si vous avez un ressenti comme des picotements, c’est un signe positif. Le ressenti est donc très essentiel.

4. Esthétique du bol tibétain:

Également, l’aspect d’un bol tibétain est un élément fatal du processus de sélection. Sa taille, sa forme, son aspect visuel doivent vous plaire. Il est nécessaire de passer un peu de temps à regarder de près les différents aspects du bol. Veillez à ce qu’il soit d’une dimension et d’un poids qui vous permette une utilisation continuée. Il n’est pas aisé de tenir un bol chantant de 3 kilos à bout de bras durant une session de méditation entière.

5. Bols tibétains et chakras

En Occident, la plupart des croyants sont soucieux de la note du bol chantant et de sa correspondance avec une certaine zone du corps. Il est bon de signaler que les bols chantants tibétains produisent des harmoniques, et sont créés pour refléter l’intégralité du corps. Choisir un bol pour sa note est essentiel et avoir plusieurs bols est merveilleux. Mais même si vous n’en aviez qu’un seul, il aura un impact sur votre corps, et pas seulement sur un chakra.

Chacun de nous possède une vibration qui est la signature de son bien-être. Vous pourriez l’apercevoir comme un résultat naturel des processus qui dirigent nos corps physiques ainsi que nos corps mentaux, émotionnels et subtils.

(0)